Je suis rouge de colère et verte de dépit : quel tableau. Allez, je vais essayer d'en rire. Rien que de l'écrire, cela va déjà mieux.

Après avoir pratiquement vidé toute ma pièce de travail (et je vous jure qu'il y a beaucoup de choses, trop même !), nous avons appris que l'entreprise qui devait venir faire les travaux, se désistait en faveur d'un chantier plus urgent que le nôtre... Je vous laisse deviner mon désappointement, d'autant qu'elle ne pourra venir que fin août ou début septembre !

Le déménagement et réaménagement auront permis de faire un sérieux certain tri dans tout ce que je garde : j'ai beaucoup de mal à jeter, je l'avoue... "ça peut toujours servir" c'est ma devise qui s'est avérée souvent exacte, mais alors quel bazar ! C'est là qu'on s'en rend véritablement compte.

L'ordinateur a été remonté... et me revoici donc parmi vous plus tôt que prévu !... Même si la pression professionnelle ne s'est guère relâchée, je vais pouvoir visiter vos blogs plus facilement et répondre à vos messages qui se sont un peu entassés. Je vous remercie en tout cas de votre compréhension pour mon silence un peu cavalier, je dois bien l'admettre. Les priorités sont ainsi faites, hélas !... le plaisir doit céder la place au devoir, mais promis-juré, je vais m'y mettre à chaque moment libre.